Abati Pierre

L’Abbé Pierre, une œuvre de fraternité

L’Abbé Pierre est une personnalité chère aux Français. Curé au caractère atypique, il consacre sa vie au soutien des plus pauvres. Il fonde un mouvement aujourd’hui incontournable dans le paysage social français : le mouvement Emmaüs.

Aujourd’hui, la Fondation Abbé Pierre poursuit son combat afin d’offrir aux plus démunis un logement et une vie digne.

L’Abbé Pierre, un héros du quotidien, un héritage, un modèle.

Né Henri Grouès, en 1912, il grandit auprès d’un modèle dévoué à la cause des pauvres : son père, qui n’hésite pas à aider les sans abri de son quartier (en leur coupant les cheveux, par exemple !).

Plus tard, devenu prêtre à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, il participe au conflit et s’engage dans la Résistance. Après les affrontements, il ajoute à sa vocation religieuse une vocation politique : lors des élections législatives de Meurthe-et-Moselle, et devient député. 

Installé alors à Neuilly Plaisance, l’Abbé Pierre commence à accueillir chez lui des familles dans le besoin, expulsées de chez elles. Petit à petit, se forme autour de ce personnage atypique un groupe de gens qui forment la première communauté Emmaüs. On les appelle les Chiffonniers, car ils récupèrent tous les objets et vêtements inutilisés pour les remettre en service.

Les prémices d’une œuvre humaniste gigantesque

l'abbé pierre

 

“On n’est jamais heureux que dans le bonheur qu’on donne. Donner, c’est recevoir”.

Animé par ces mots, l’Abbé Pierre consacre alors ses revenus et son temps à accueillir les sans-abris. Il entreprend la construction des premières cités d’urgence, accordant immédiatement sa confiance aux inconnus en détresse qui se présentent chez lui.

Son engagement solidaire prend une ampleur gigantesque. Grâce à ce curé atypique multiplie les actions pour faire passer son appel à la solidarité. Il multiplie les passages à la radio pour faire entendre son message et récolter de l’argent pour les sans abris, si bien qu’en 1954, les dons arrivent de toute part, même de l’étranger. En effet, le téléphone n’arrête plus de sonner, pour tout ceux qui demandent ou envoyer leurs dons. Couvertures, mobilier, vaisselle, argent… Bientôt, c’est l’Assemblée nationale qui alloue plus d’1 milliard de francs de l’époque à la construction de 12 cités d’urgence.

Le combat continue et l’Abbé Pierre devient l’incarnation du combat contre l’exclusion. Il participe ainsi à la rédaction de la loi de lutte contre les exclusions. Avec la Fondation Abbé Pierre, des foyers de réinsertion pour les sans-abris sont ouverts, des dépôts vente et des foyers d’accueil se multiplie sur tout le territoire français.

Personnalité chérie des Français, l’Abbé Pierre meurt en 2007 à l’âge de 94 ans. Après lui, son œuvre se perpétue pour aider ceux qui sont dans le besoin, animée par ces mots :

« Le XXIème siècle sera fraternel ou ne sera pas. »

Découvrez aussi d’autres grandes figures françaises : Louis Pasteur, Marguerite Boucicaut, Antoine de Saint-Exupéry…

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *